Vous êtes ici : Accueil   >   Financements   >   Financer son doctorat

Financer son doctorat

Le doctorant doit s’assurer du financement de ses études doctorales. Une attestation de financement est requise lors de l’inscription ou la réinscription en doctorat.

Différents modes de financement du doctorat sont possibles:

Les contrats doctoraux

Les contrats doctoraux sont régis par le décret n° 2009-464 du 23 avril 2009. Le contrat est conclu pour une durée de 3 ans. La rémunération, fixée par un arrêté des ministres chargés de l'enseignement supérieur et de la recherche en date du 25 août 2016, est de 1758 euros brut.

En outre, le doctorant sélectionné pour conclure un tel contrat peut être amené à donner des enseignements à l'Université de Strasbourg. Dans ce cas, sa rémunération s'élève à 1978,85 euros brut pour 64 heures annuelles de travaux dirigés. L'école doctorale ne gère toutefois pas cette modalité, qui est décidée par les sections de la Faculté de Droit (section 01 pour le droit privé, section 02 pour le droit public, section 03 pour l'histoire du droit et des institutions).

Aucune autre activité professionnelle rémunérée ne peut être exercée pendant la durée du contrat doctoral.

Les contrats doctoraux sont destinés à financer des travaux de recherche menés par des doctorants s'orientant vers une carrière d'enseignant-chercheur.

Contrats doctoraux Unistra

La procédure 2017 pour l'attribution des contrats doctoraux Unistra est close.

Contrats doctoraux Handicap 2017

La procédure 2017 d'attribution des contrats doctoraux est close.

Contrats doctoraux de la région Grand Est

La procédure pour l’attribution d’un contrat doctoral région 2018 est ouverte.

Envoi des candidatures: lundi 15 janvier 2018


Contrats doctoraux Idex (Initiative d'Excellence)

L'école doctorale tient à vous rappeler que la campagne IdEx 2018 "Contrats doctoraux - Programme doctoral international" arrive à échéance le 13 décembre à midi.

Les contrats doctoraux IdEx permettent de financer un doctorant étranger sur trois ans (les trois premières années). Le candidat au doctorat doit être titulaire d'un master délivré par un établissement étranger ou, à l'issue d'un cursus complet de licence à l'étranger, avoir intégré un master de l'université de Strasbourg en vue d'une inscription en doctorat.

La demande de financement est portée par le directeur de thèse, sur la base d'un projet de recherches. Le financement est donc attribué à un projet, et ce n'est qu'ensuite - une fois le projet sélectionné par la Commission recherche, après évaluation par le collegium, qu'un candidat au doctorat peut postuler et être sélectionné par l'unité de recherche.

Les demandes de contrat doctoral IdEx ne transitent pas par l'école doctorale, la demande doit être effectuée directement sur le site: http://www.unistra.fr/index.php?id=26816

Les CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la Recherche)

Le Ministère chargé de la recherche a confié à l'Association Nationale Recherche Technologie (ANRT) la mise en œuvre du dispositif CIFRE. Son objectif est de favoriser le développement de la recherche partenariale publique-privée et de placer les doctorants dans des conditions d'emploi.

Il repose sur l'association de quatre acteurs :

  • L'entreprise recrute en CDI ou CDD (articles D. 1242-3 & 6 du code du travail) un diplômé de niveau Master à qui elle confie une mission de recherche stratégique pour son développement socio-économique. Le salaire d'embauche ne peut être inférieur à 23 484 € annuel brut. Les travaux constitueront l'objet de la thèse du salarié-doctorant.
  • Le laboratoire de recherche académique encadre les travaux du salarié-doctorant, à ce titre ce dernier est inscrit dans l'école doctorale de rattachement du laboratoire.
  • Le doctorant consacre 100% de son temps (qui peut être partagé entre l'entreprise et le laboratoire académique) à ses travaux de recherche. Il bénéficie d'une double formation académique et professionnelle.
  • L'ANRT contracte avec l'entreprise une Convention industrielle de formation par la recherche (CIFRE) sur la base de laquelle une subvention est versée à l'entreprise. La subvention annuelle est portée à 14 000 € (non assujettie à la TVA).

A cette subvention s'ajoute le crédit d'impôt recherche (CIR), calculé sur la part non subventionnée des coûts complets, et qui permet à l'entreprise de percevoir une somme annuelle d'au moins 10 595 € (cf. la description du calcul numérique dans le document Le crédit d'impôt recherche.) Le subventionnement est alors de 50% sur coût complet.

L'entreprise et le laboratoire établissent, au plus tard dans les six mois qui suivent le début de la CIFRE, un contrat de collaboration de recherche qui stipule les conditions de déroulement du partenariat et notamment la méthodologie de recherche, les lieux d'exercice du doctorant, les questions de confidentialité, propriété intellectuelle...

En savoir plus sur ce dispositif.

Les autres sources de financement

Un doctorant peut également financer sa thèse selon les modalités suivantes :

  • l'exercice d'une profession libérale
  • un emploi salarié à temps plein ou partiel
  • des ressources personnelles (soutien familial, crédit, allocation de retour à l'emploi...)